Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ces Dessins Animés-Là qui méritent qu'on s'en souvienne
  • Ces Dessins Animés-Là qui méritent qu'on s'en souvienne
  • : Deux amis, très intéressés par la culture jeunesse et partageant le même engouement pour les reviews internautes, ont décidé de se lancer à leur tour dans l'aventure, avec peu de moyens, certes, mais beaucoup de motivation, pour faire connaître quelques oeuvres qu'ils apprécient mais qu'on a un peu trop vite oubliées à leur goût.
  • Contact

Etat d'avancement des vidéos en cours

Review n°66 : Tournage 100%

Review n°67 : Ecriture 100%

Review n°68 : Ecriture 100%%

 

 

Recherche

Ca pourrait vous intéresser aussi :

 

Bannière blog

Le blog de Tchoucky

 

 

vagban

Le Vaginarium du docteur Pralinus


 

 

La Pika-Critique

 

 

L'amicale du Geek

 

Pop Corn Club
















Blazing Dragon Revolution, pour un retour de la franchise !

Catégories

25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 22:27

Evidemment, nous aurions pu profiter de ce charmant soleil estival, durant ce dimanche, mais nous avons préféré mettre les bouchées doubles pour vous livrer cette vidéo ce soir. (Pour les non-franciliens : ceci était ironique, il a plu toute la journée)

Nous profitons de l'occasion pour vous rappeler que nous sommes en live sur Twitch TV le 31 août à 21h, http://fr.twitch.tv/aaquilonn

Top-10--2.jpg

 

 

 

 


 

 

 

Voir notre vidéo sur daylimotion

Voir notre vidéo sur Youtube

Télécharger notre vidéo sur uptobox


Partager cet article

Repost 0
Published by Tchoucky et al. - dans Top 10
commenter cet article

commentaires

Arisa 05/06/2016 17:34

Après avoir revu l'épisode, oui, c'est moins extrémiste que ce dont je me souvenais. C'est surtout les parents qui protestent contre le côté "inhumain" de la chose. En revanche, Bruce dit bel et bien qu'il faut "s'en débarrasser au plus vite" (s'en débarrasser, pas chercher des preuves comme dans l'épisode du centre de détention des jeunes), sans expliquer son propos. C'est logique quand on réfléchit à ce qu'à vécu Bruce, mais ce n'est pas dit dans l'épisode. Et ça lui donne un côté "vieux de la vieille grincheux qui fait des jugements hâtifs" peu agréable.

C'est vrai que Terry est plus ambigu, mais étant donné que sa première réaction, c'est la surprise, et la seconde, c'est le dégoût (il dit que c'est parfaitement monstrueux à la fin du reportage), il a l'air lui aussi clairement contre, et ce sans argument (mais c'est plus compréhensible, on parle quand même de manipulations génétiques et c'est toujours un sujet délicat).

Quand au fait que ce soit réversible, c'est le Dr Cuvier qui le dit dans le reportage au début. Et vu la rapidité avec laquelle Bruce trouve un antidote, ce n'est pas très difficile (du moins, pas hors de porté d'une équipe scientifique à qui le procureur donnerait l'ordre de trouver un remède).

Donc vous avez raison, le principal problème de cet épisode, c'est que les motivations n'étaient pas assez expliquées. Ce qui est assez dommageable, parce que ça amène certains spectateurs comme moi à trouver que Terry et Bruce agissent comme des vieux cons.

Merci pour votre réponse super détaillée, en tout cas ^^

Arisa 04/06/2016 12:13

Le coup de la morale, ça me rappelle l'épisode de Batman la Relève où des gens se greffent des cellules animales pour changer de look (dans la saison 2). J'ai franchement détesté cet épisode pour une seule raison : Terry et Bruce décident de stopper ce commerce juste parce qu'ils n'aiment pas ça.

Autrement dit, ils décident d'utiliser les ressources de Batman, un des éléments les plus puissants de Gotham, pour arrêter (et pas enquêter, Bruce le dit clairement) une mode passagère comme les tatouages, simplement parce qu'ils trouvent ça dégoûtant. Déjà, bonjour l'ouverture d'esprit, et ensuite, c'est pas comme si ils savaient que le processus est REVERSIBLE, donc que ça n'est absolument pas grave si quelqu'un fait du greffing.
Et pour une raison quelconque, le gouverneur décide lui aussi de faire voter une loi contre ça, sans aucune autre raison que "je trouve ça dégoûtant".

Je suppose que les scénaristes pensaient qu'on serait automatiquement d'accord avec eux, parce que bla bla manipulations génétiques et bla bla perte d'humanité... Sauf que non. Peut-être que c'est juste moi, mais si dans le futur quelqu'un inventait un processus inoffensif et réversible pour se donner des caractéristiques animales, je serais contre les gens qui en abusent, pas contre le processus lui-même. Qu'en pensez-vous ?

Tchoucky et al. 04/06/2016 19:51

Les premières minutes sont effectivement avares de détails sur pourquoi Bruce et Terry sont contre le greffing, comme si les scénaristes pensaient qu’on serait automatiquement d’accord avec eux (soit à cause de cet aspect « manipulations génétiques » comme avec les OGM à notre époque, soit parce que ce sont les héros et qu’on est censé partir du principe qu’ils ont raison), mais rendons à César ce qui est à César.
Bruce ne donne aucun détail sur pourquoi il est contre. A sa décharge, c’est rare qu’il donne des détails sur quoi que ce soit, mais il a généralement de bonnes intuitions, et il est habitué aux Langstrom (Man-Bat) et autres Dorian (le type qui transforme Catwoman en femme-chat).

Terry exprime assez rapidement ses craintes, en fait : il craint que ce soit dangereux pour la santé. Ce sont les associations de parents qui invoquent le côté « contre-nature ». Quand sa mère se prononce contre le greffing parce que c’est un truc débile, Terry lui fait remarquer que c’est la même chose que le tatouage qu’elle s’est faite faire quand elle était ado, comme pour signifier que, s’il est contre, ce n’est pas pour ce genre de mauvaises raisons.
Certes Bruce n’enquête pas, mais Terry, lui, enquête, en allant voir comment ça se passe avec sa copine qui veut se faire greffer.

Le procureur, c’est autre chose : il dit « des expériences montrent que ce traitement provoque une nette augmentation de l’agressivité ». Effectivement, en plus de transformer en chauve-souris, le sérum de Langstrom rendait fou. Dans l’univers DC, on est habitué au fait que les traitements de ce genre rendent fou. ^^ Et l’overdose rend effectivement Terry fou. L’analogie est plus à chercher du côté des drogues que du côté des piercings.

En outre, personne ne précise que c’est réversible, au début de l’épisode. Ou alors ça nous a échappé (ils disent simplement que la mode passera, mais c’est comme le tatouage, ceux qui en ont les conservent après même si la mode est passée).

Il n’en demeure pas moins que les raisons pour lesquelles on devrait être d’accord avec les héros et le procureur (à savoir que le traitement rend fou) auraient dû être davantage mises en scène. Si elles ne le sont pas, c’est soit parce que l’épisode veut privilégier l’action (ça arrive souvent dans plein de séries qu’on sacrifie de la mise en scène pour de l’action ; par exemple dans The Batman – la grande qualité de Batman, la série animée était de plutôt sacrifier de l’action pour de la mise en scène), soit parce que, effectivement, les scénaristes partent du principe qu’on aura une certaine opinion sur ces choses-là.

Ce deuxième cas de figure n’est pas rare dans les dessins animés (nous comptons y consacrer un bout de vidéo un jour). Il l’est en particulier pour deux choses : la rationalité de type cartésienne et l’innovation (ou l’esprit) scientifique.
De nombreuses séries ont un épisode sur la magie ou sur la superstition (bizarrement, surtout la superstition), et partent du principe que le spectateur est ou devrait être superstitieux parce que c’est une bonne chose et que la rationalité absolue est une attitude bornée et ridicule (Code Lyoko, My little Pony) ou se sentent obligées de faire des insinuations pour que le point de vue rationnel ne soit pas absolument le bon (Hé Arnold, Diabolik, Code Lyoko).
D’autres séries ont un épisode où l’innovation technologique est censée être instantanément perçue par le spectateur comme intrinsèquement mauvaise (Flipper et Lopaka) ou bien un épisode où le spectateur est censé trouver évident que ce n’est pas bien de chercher à tout savoir (l’Histoire sans Fin). ^^ Dans Batman, la série animée, il y a un épisode où un chercheur qui a inventé une machine à ralentir ou accélérer le temps décide de détruire son invention parce qu’une personne une fois (le roi du Temps) l’a utilisée pour commettre des crimes (le chercheur, Wakati, dit alors que « l’humanité n’est pas prête », et Batman dit simplement que c’est dommage qu’il pense ça).

Quoi qu’il en soit, l’épisode de Batman la relève pèche surtout par un manque de détails, le tort qu’a le greffing dans cet épisode n’étant finalement pas d’être contre-nature mais d’être dangereux et mis en œuvre par quelqu’un qui a l’intention de faire du mal avec. Si une telle technologie existait dans la vraie vie, elle rencontrerait sans doute le même type de méfiance que les OGM, les thérapies géniques, ou toutes ces choses-là. Le principal problème qu’ont les parents avec le tatouage de leur enfant adolescent, c’est surtout le côté irréversible. Par contre, si les caractéristiques animales peuvent avoir une fonction autre que cosmétique, elles seront peut-être considérées comme un « port d’arme » pour lequel il faudrait un permis. ^^

Bunowa 29/08/2013 15:20

J'ai été surpris de vous voir citer un dessins animés japonais comme saint seiya, jusqu'a présent je croyais que votre trip était plus du côté dessins animés occidentaux (^_^)

Tchoucky et al. 29/08/2013 15:35



C'est le cas, mais ça ne nous empêche pas d'aimer des dessins animés japonais. Il y en a deux trois dans notre liste.